Bien choisir le type de cotisations en assurance obsèques

Bien choisir le type de cotisations en assurance obsèques

En France, le contrat obsèques compte aujourd’hui près de 5 millions de souscripteurs. L’objectif d’une assurance obsèques est à mettre de côté un capital afin de financer et d’organiser ses propres funérailles. Les souscripteurs ont le choix entre une assurance obsèques en capital ou en prestations. Beaucoup de questions se posent sur les modes cotisations et les choses à vérifier avant de souscrire une assurance obsèques.

Quelles sont les formes de cotisations disponibles en assurance obsèques ?

On peut distinguer trois formes principales de cotisations en assurance obsèques : la cotisation unique, la cotisation temporaire et la cotisation viagère. Mais, quel que soit le mode de versement choisi par le souscripteur, le montant de la cotisation est fixé selon 3 critères, à savoir l’âge du souscripteur, le capital souscrit et le taux de revalorisation prévu au contrat.

La cotisation unique

La cotisation unique est un versement qui se fait en une seule fois au moment de la souscription. Le capital versé génère des intérêts tout au long du contrat. Au terme du contrat donc, le montant de la cotisation sera inférieur au capital.

La cotisation temporaire

La cotisation temporaire permet de constituer un capital sur une plus longue durée, généralement de 10-15 ans en moyenne. Le souscripteur verse une cotisation mensuelle ou trimestrielle. Ce versement régulier lui permettra de constituer le capital pendant la durée convenue à la souscription avec une revalorisation annuelle de la somme versée.

La cotisation viagère

Avec une cotisation viagère, le souscripteur est tenu de verser une cotisation mensuelle jusqu’à son décès. Il s’agit d’une cotisation fixe qui est calculée en fonction de l’âge de l’assuré à la souscription et du montant du capital choisi au jour du décès.

Comment choisir le mode de cotisation adapté à sa situation ?

Faire le bon choix sur le mode de cotisation en assurance obsèques permet de gérer son budget, tout en bénéficiant un capital intéressant pour couvrir ses frais d’obsèques. Il est nécessaire de comparer les devis des trois modes de cotisations obtenus auprès d’un même assureur selon le cumul des cotisations versées et le montant du capital constitué. En effet, tous ces modes de cotisation ne sont pas adaptés à la situation de chacun, notamment l’âge au moment de la souscription. Le mode de versement unique est plus intéressant pour les souscripteurs de plus de 75 ans. La cotisation temporaire est recommandée pour les personnes plus jeunes, généralement de 50 à 70 ans. La cotisation viagère est par ailleurs déconseillée au souscripteur de moins de 70 ans à cause du cumul des cotisations versées jusqu’au décès qui est supérieur au capital souscrit.

Comment choisir le montant du capital ?

En assurance obsèques, le montant du capital est choisi en fonction de ses besoins. L’intérêt de ce type de contrat est de couvrir ses frais d’obsèques et de libérer ses proches des dépenses liées pendant le deuil. L’assuré est entièrement libre de choisir le montant du capital à assurer au moment de la souscription. Toutefois, certains éléments doivent être étudiés avant de prendre une décision pour éviter que le montant du capital constitué ne suffise pas à couvrir les frais au moment de son décès.

Parmi les éléments importants qu’il faut connaître donc, il y a le coût d’une crémation (entre 3 000 € et 4 000 €), le coût d’une inhumation (entre 4 000 et 5 500 €), le choix du cercueil, le choix des prestations, la taxe sur les prestations obsèques (TVA de 20%) et la taxe sur le transport du corps (TVA de 10%). A noter que le coût d’une assurance obsèques en prestations sera plus élevé. Les frais sont susceptibles d’augmenter au moment du décès du souscripteur.

Que faut-il vérifier avant de souscrire une assurance obsèques ?

Certains points du contrat peuvent être modifiés comme pour n’importe quel autre contrat. Parmi les points qu’il est possible de modifier dans un contrat d’assurance obsèques, les plus importantes concernent le bénéficiaire (un proche ou un professionnel, les prestations funéraires, le mandataire ou l’opérateur de pompes funèbres, et les équipements

Outre les points évoqués précédemment, il est aussi impératif pour tous souscripteurs d’assurance obsèques de connaître les exclusions de garanties. En général, le contrat d’assurance décès ne prend pas en compte le décès dû à un suicide, une maladie chronique avant la souscription, une participation à une emeute, un crime, une rixe, un acte de terrorisme, une utilisation d’arme à feu, un pilotage d’avion, une guerre ou une catastrophe naturelle.

Laisser un commentaire